La vie consacrée, comprenne qui pourra !

15 février 2013

Eglise d’Avignon n°86

La transformation du coeur


« Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu’il comprenne ! » (Mt 19, 12)

Quand l’absolu de l’Amour s’insère au plus profond du cœur humain, il le transforme. Cette transformation du cœur transfigure la personne et produit en elle des effets incompréhensibles pour qui n’en a pas fait la moindre expérience.

Ainsi, dans notre Occident désorienté, le choix du célibat, de l’obéissance, de la pauvreté et de la chasteté de ceux qui ont décidé de se consacrer totalement au Seigneur, est pour beaucoup une énigme quand ce n’est pas l’objet de dédain et de moquerie.

Si nous ne pouvons pas tous faire le même choix, car c’est le Seigneur qui appelle, réjouissons-nous de ce que d’autres le fassent ou puissent le faire un jour.

Soyons près d’eux, soyons-leur liés, donnons et nous recevrons. Tout en nous disant : « ils ont pris la meilleure part ; elle ne leur sera pas enlevée »